Monero (XMR)

1M
XMR
93.8789 USD +2.21%
0.00877451 BTC +1.56%
XMR
$ 93.8789 +2.21%
0.00877451 BTC +1.56%
Échangeons maintenant
Graphique:
  • 1M
  • 3M
  • 6M
  • 1Y
  • ALL
Graph data for Monero is currently unavailable.
Monero c'est quoi?
Le Monero est un protocole et une cryptomonnaie sécurisée, privée par défaut et intraçable, qui enregistre les transactions sur un grand livre public. Il s'agit d'une pièce confidentielle qui utilise la cryptographie pour masquer l'origine, les montants et la destination des transactions. Les pairs qui effectuent des transactions connaissent les détails et peuvent vérifier leurs transactions, tandis que les autres observateurs de la blockchain ne voient que l'existence de la transaction et aucun détail.

La proposition de valeur de Monero est la fongibilité, qui est réalisée grâce à des signatures circulaires, des transactions confidentielles et des adresses furtives. Sa conception par défaut en matière de protection de la vie privée empêche que les pièces ne soient pas traçables et qu’elles ne répertorient pas d’historique d’utiliation. Par conséquent, les pièces XMR ne peuvent pas être mises sur liste noire par les commerçants ou les bourses en raison de leur utilisation antérieure.

Monero a été introduit le 18 avril 2014 en tant que bifurcation Bytecoin utilisant le code de référence CryptoNote. L'équipe de base fonctionne selon le principe de confidentialité utilisé dans l'objectif fondamental de la chaîne, et seuls trois des sept membres de base ont révélé leur identité. Le projet Monero a une communauté forte, et le laboratoire de recherche de Monero attire de nombreux experts en cryptomonnaie.

Technologie et approvisionnement

En savoir plus sur les informations techniques concernant le bien numérique

Type de monnaie Coin
Proof Type Proof of Work
Offre Totale 17,709,657 XMR
Offre en Circulation 17,709,656 XMR

Qu’est-ce que le XMR?

Le XMR est une monnaie électronique qui permet de mieux protéger la vie privée. Le mot "monero" en espéranto signifie "pièce", et XMR est une unité de la blockchain du Monero.

Actuellement, il y a 17 584 812 XMR en circulation et il n'y a pas d'offre maximale. Il n'y a pas de limite stricte, mais une fois que 18,4 millions de XMR auront été extraits, une émission continue de 0,6 XMR par bloc créé insistera les mineurs à confirmer les transactions.

Portefeuilles Monero

Le stockage de XMR est similaire au stockage toute autre cryptomonnaies. Le portefeuille le plus sûr est un portefeuille matériel, et tant le Ledger que le Trezor prennent en charge le Monero. Les autres portefeuilles les plus populaires sont les portefeuilles de bureau GUI Wallet et CLI Wallet. Le CLI Wallet convient aux amateurs de technologie et est entièrement personnalisable, offrant un contrôle total sur le nœud Monero et les fonds. Le GUI Wallet possède une interface conviviale pour tous les types d'utilisateurs et permet une manipulation rapide et facile de la monnaie. Utilisez Cake Wallet, Monerujo, MyMonero ou Edge pour stocker la cryptomonnaie sur un appareil mobile.

Transactions Monero

Le protocole Monero est conçu pour que les transactions soient privées et les pièces non traçables par défaut. Le montant et les adresses impliqués dans la transaction sont gardés secret grâce aux « signatures circulaires » (ring signature) et aux « adresses furtives » (stealth adresses) décrites en détail dans la rubrique « protocoles et l'architecture ».

Chaque transaction sur la chaîne Monero engage un émetteur, un récepteur et un montant négocié. La différence avec Monero est que l'utilisateur ne dispose pas seulement d'une paire de clés, mais aussi d'une clé supplémentaire appelée clé de visualisation. Les clés font partie de l’adresse furtive. Chaque utilisateur dispose d'une adresse publique pour recevoir des paiements, d'une clé de vue privée et d'une clé de dépense privée. Les clés privées sont destinées à visualiser les transactions entrantes et à envoyer des XMR. La clé de visualisation peut également être utilisée comme un portefeuille de surveillance.

Voyons un exemple de transaction. Bob veut envoyer du XMR à Alice. Alice donne à Bob une adresse à laquelle il peut envoyer le XMR. Bob utilise son portefeuille XMR et envoie le XMR à Alice. Bien que Bob envoie des fonds à Alice, l'adresse de son portefeuille n'apparaît jamais sur la blockchain. Au lieu de cela, Bob génère une sortie unique, également appelée adresse de note, qui est l'adresse apparaissant sur la blockchain. Alice reçoit les fonds avec son adresse cachée dans l'adresse de la note. Elle utilise clé de visualisation vérifier sa transaction. Aucun autre observateur de la blockchain ne peut relier la transaction de Bob à Alice.

Monero est privé et anonyme grâce à l'ambiguïté de l'expéditeur et du destinataire et à la confidentialité des informations. Le déni plausible est une expression qui décrit formellement l’architecture confidentielle du Monero. Personne ne peut déterminer avec précision à qui appartiennent les clés publiques.

Comment fonctionne Monero : Protocoles et architecture

Le Monero se concentre principalement sur la protection de la vie privée. En conséquence, son architecture est différente de celle du Bitcoin. Contrairement au Bitcoin, le XMR n'est pas une cryptomonnaie pseudo-anonyme mais une cryptomonnaie anonyme. Il s'agit d'une pièce de monnaie qui a pour but la protection de la vie privée.

Anciennement appelé BitMonero, le protocole est aujourd'hui connu sous le nom de Monero, et sa principale caractéristique est l'algorithme CryptoNote. L'algorithme de hachage CryptoNote a été utilisé pour la première fois par Bytecoin, mais cette pièce a fait l’objet d’un pré-minage douteux. C'est pourquoi un utilisateur appelé « thankkful_for_today » a décidé de dériver le Bytecoin, voyant un potentiel dans la valeur de l'algorithme de hachage. Il a publié un post sur le forume Bitcointalk, et une équipe de développeurs, dirigée par la communauté, a été formée pour poursuivre le développement de Monero.

Monero dispose d'un réseau « peer-to-peer » dont la structure dissimule les détails des transactions. Ces détails ne sont connus que des deux pairs qui effectuent la transaction. Pour garantir le respect de la vie privée, les solutions technologiques propres à Monero sont les suivantes : les « Ring signatures », « Ring Confidential Transactions » (ringCT), les « adresses furtives » et Dandelion++.

Dandelion++ fait partie de la structure technique qui diffuse de manière indétectable les transactions vers un nœud afin de résister à la désanonymisation à grande échelle, contraire aux règles. La raison de son utilisation réside dans l'analyse cryptomonnaies telle que la Chainalysis, qui suit activement les transactions avec liaison d'adresses IP. Avec Monero qui utilise Dandelion++, ce problème devient obsolète.

Les signatures circulaires sont la base de la fongibilité de Monero, et elles empêchent de suivre les historiques. Les signatures circulaires sont un type de signature numérique appliquée dans les portefeuilles Monero des utilisateurs pour obtenir une ambiguïté sur l'expéditeur. Lors de l'envoi d'un XMR, une nouvelle adresse unique est générée et signée avec l'adresse unique reçue précédemment. Pour ce faire, les autres adresses uniques de la blockchain sont utilisées à l'insu des autres, formant ainsi un cercle. Une signature en circulaires est un moyen de montrer la connaissance de la clé privée correspondant à l'une des clés publiques des sorties utilisées par l'utilisateur. L'expéditeur utilise l'adresse de son portefeuille privé et génère une clé privée pour la sortie avec sa clé privée d'expéditeur. Une signature en circulaire rend impossible de déterminer par calcul laquelle des clés a été utilisée pour produire la signature. Elle montre que l'expéditeur contrôle l'adresse unique utilisée (mais pas l'adresse de son portefeuille) et que les fonds n'ont pas été dépensés deux fois. La caractéristique unique mise en œuvre en 2017 est ringCT, une version améliorée des signatures en circulaire et une extension de l'algorithme CryptoNote, qui permet de cacher les montants des transactions.

Une autre caractéristique principale des transactions privées est la création d’adresse furtives, qui permet uniquement à l'expéditeur et au destinataire de la transaction de déterminer où le montant de l'XMR a été envoyé. Les adresses furtives utilisent plusieurs clés : des clés de dépense et de visualisation, de clés privées et publiques. L'expéditeur du XMR crée une adresse aléatoire unique à partir de sa clé publique pour la transaction au nom du destinataire. Le destinataire utilise sa clé de consultation privée pour vérifier la blockchain de sa transaction.

Le passage par des transactions privées sur la chaîne Monero peut entraîner une inefficacité transactionnelle. Les mécanismes utilisés pour faire respecter la vie privée rendent la chaîne lourde. Afin d'optimiser la taille des transactions, Monero a été mis à niveau pour les « bulletproof signatures ». Une signature bulletproof diffère d’une signature en ringCT en ce qu'elle repose sur des preuves courtes et réduit la taille des transactions sans compromettre l'anonymat.

Les blocs de la chaîne Monero sont créés environ toutes les deux minutes et ne sont pas soumis à des problèmes d'évolutivité car la chaîne utilise une taille de bloc dynamique. Il n'y a pas de taille de bloc maximale, et les transactions agrégées peuvent être validées dans un bloc jusqu'à deux fois la taille médiane des 1 000 derniers blocs. Les mineurs peuvent valider des blocs plus importants en échange d'une pénalité de récompense pour les blocs.

Minage

Le minage du Monero peut être comparé à l'exploitation d'autres cryptomonnaies lorsqu'il s'agit du travail des mineurs. Les mineurs sont des nœuds qui valident les transactions sur le réseau et les incluent dans des blocs. Le Monero utilise un mécanisme de preuve de travail (PdT) pour émettre de nouvelles pièces, ce qui incite les mineurs à sécuriser le réseau et à valider les transactions. Il est similaire à Bitcoin mais avec un algorithme de hachage différent.

Depuis ses débuts, Monero a utilisé la fonction de hachage CryptoNight de l'algorithme CryptoNote PoW. En utilisant PoW pour miner Monero, les mineurs XMR doivent encore résoudre le puzzle au cœur de la monnaie.

Pour rendre le processus de minage plus égalitaire, le processus de PoW de Monero utilise le mécanisme de consensus RandomX, résistant aux ASIC et compatible avec le CPU. RandomX est un algorithme de PoW conçu pour résister aux ASIC. Il utilise l'exécution de code aléatoire et des techniques à mémoire dure pour rendre le minage décentralisé et égalitaire.

Prix du Monero

Comme le Bitcoin, le Monero était autrefois associé à des activités douteuses parce qu'il servait à acheter des biens illégaux. L'intérêt d'acheter des biens illégaux avec le Monero vient du fait que Monero confère, par défaut, à ses utilisateurs le plus haut niveau de confidentialité, en favorisant l'anonymat des transactions. Certains l'appellent aussi la version numérique de l'argent liquide. Les transactions par XMR sont privées et non traçables, ce qui préserve le droit à la vie privée de tous.

Monero se concentre sur l'amélioration du design des cryptomonnaies existantes pour donner aux utilisateurs une possibilité de déni plausible en masquant l'expéditeur, le destinataire et le montant de chaque transaction. Les transactions ne peuvent pas être liées à un utilisateur individuel ou à une identité réelle. Monero crée un système monétaire privé, résistant à la censure.

FAQs
Pour quoi le Monero est-il utilisé? FAQ Toggle
Le Monero a de nombreuses applications, comme toute autre cryptomonnaie, mais son meilleur usage est pour les transactions privées.
Le Monero est-il légal? FAQ Toggle
Les transactions en Monero sont toutes privées, et le contrôle gouvernemental est difficile.
Le Monero est-il un bon investissement? FAQ Toggle
Le Monero a été conçu pour protéger la vie privée et peut être considéré comme un bon investissement si vous êtes un négociant en cryptomonnaies.
En quoi Monero est-il différent du Bitcoin ? Est-il meilleur que le Bitcoin? FAQ Toggle
Il est difficile de dire si le Monero est meilleur que le Bitcoin. Le Monero diffère du Bitcoin sur certains aspects techniques, mais le plus important est que Monero est anonyme, et le Bitcoin n'est que pseudo-anonyme.
Peut-on tracer me Monero? FAQ Toggle
Non. Le Monero est une pièce confidentielle. Il est conçu pour les transactions confidentielles et les pièces fongibles.
Puis-je utiliser Monero sur Tor? FAQ Toggle
Pour améliorer la confidentialité, l'équipe de développement du Monero a intégré le support de Tor dans son client officiel. Mais les transactions sur Tor/I2P ont plus d'avantages en termes de confidentialité que de sécurité.
Pourquoi Monero est-il important? FAQ Toggle
Récemment, Chainanalysis a publié un article sur la façon dont Zcash et Dash sont traçables malgré leurs efforts pour être des pièces confidentielles. Le XMR, cependant, utilise les bonnes techniques pour préserver la vie privée.
Quelle est la cryptomonnaie la plus sûre? FAQ Toggle
Les cryptomonnaies sont aussi sûres que le propriétaire qui les garde en sécurité. Il est nécessaire de faire la distinction entre vie privée et sécurité. Une monnaie est sûre si vous avez stocké et sauvegardé vos clés privées en toute sécurité, tandis qu'une monnaie est privée lorsqu'aucun tiers ne peut identifier vos transactions avec cette monnaie. Le Monero est la cryptomonnaie la plus privée.
À qui appartient le Monero? FAQ Toggle
La cryptomonnaie Monero peut être détenue par n'importe qui. La chaîne du Monero, en revanche, est décentralisée, et personne n'en est propriétaire. C'est le résultat d’un effort conjoint de l'équipe de développement de Monero et de la communauté qui croit en sa conception.
Quel membre de l'équipe Monero a révélé son identité? FAQ Toggle
Le porte-parole le plus célèbre de Monero est Riccardo Spagni (@fluffypony).

Vous n'avez pas encore de compte ?

Inscrivez-vous et commencez à échanger votre cryptomonnaie préférée dès maintenant.

Créez votre compte gratuit
English
Deutsch
Italiano
Français
Español
Nederlands
Polski
Svenska
Português
Türkçe